Petit guide de la diversité 101: la famille

Le mois dernier, en introduction, je vous avais décrit ce que représentait pour moi la diversité et j’avais élaboré un peu sur le sujet en vous parlant de la multitude de caractéristiques qui nous viennent de nos origines.

Pour poursuivre sur la même lancée, j’ai envie, ce mois-ci, de vous parler de la diversité familiale. Maman depuis deux ans, j’ai eu l’occasion d’en lire de toutes les sortes sur les groupes de mamans actifs sur les réseaux sociaux.

Au-delà de ça, j’ai parfois eu l’opportunité de lire des mamans qui nous partageaient leurs inquiétudes ou leurs interrogations sur des situations moins communes. Entre autres, des mamans qui s’inquiétaient de la réaction de leurs enfants suite à leur séparation ou à l’entrée dans leur vie d’un nouveau conjoint, avec ou sans enfant. Aussi, l’expérience de parents gais qui tentaient de concevoir un enfant ou d’en adopter un.

Au Canada, la première loi sur le divorce a été adoptée en 19681 et, en 2012, on comptait près de 16% de familles recomposées au Québec2. Également, encore aujourd’hui, l’homosexualité est passible d’une peine de mort dans plusieurs pays.

J’écrivais précédemment que notre diversité provenait, entre autres, de nos origines. Notre personnalité et notre caractère sont forgés par notre legs génétique, mais également, par notre environnement. Les personnes qui constituent notre famille et qui nous élèvent viennent ainsi ajouter à la spécificité de chaque être humain.

Les familles traditionnelles, monoparentales, gaies, recomposées, multigénérationnelles, etc., sont différentes et apportent aux enfants une expérience diversifiée et enrichissante, sans être pour autant médiocres ou dénuées d’amour.

Peut-être avez-vous dans votre entourage des familles qui sortent du cadre dit traditionnel? Pour ma part, mes parents se sont séparés lorsque j’avais dix ans et ma mère nous a fait connaître son conjoint et ses enfants quelques temps plus tard. Près de quinze ans plus tard, j’ai énormément apprécié cette différence. Au-delà des moments douloureux, nous avons connu de nouvelles personnes et vécu des expériences inoubliables. La relation créée avec cette nouvelle famille est maintenant des plus précieuses.

Plus tard, mon fils me posera peut-être la question « pourquoi j’ai plusieurs grands-pères? ». À ce moment, il me fera plaisir de lui expliquer les différents types de familles dans lesquelles on peut évoluer, et surtout, comment en tirer des avantages positifs.

Et vous, êtes-vous ouvert à ces diversités? Comment la faites-vous découvrir à vos enfants?

Petit guide de la diversité 101: les fêtes

_________________________________________________________________________

1Parlement du Canada (2008). Le divorce – État du droit au Canada
2Le Devoir (2012). Recensement – Le Québec fait famille à part

Mots-clé dans l'article
, , ,
Autres articles de Marie-Pier Bournival
Petit guide de la diversité 101: les fêtes
Halloween vient de passer et bientôt ce sera Noël. Ces fêtes font...
Lire cet article