Trop jeune pour entreprendre? Jamais!

Le fait de m’être lancé en affaires à l’âge de 18 ans m’a poussé à me poser la question suivante : «On peut entreprendre à partir de quel âge ?». Il me semble naturel de répondre le plus tôt possible et le concept mis de l’avant avec La grande journée des petits entrepreneurs m’a beaucoup plu. De vrais entrepreneurs du Québec inc. ont permis à 2000 jeunes de 5 à 12 ans de vivre cette expérience formidable !

Le concept vise à mettre sur pied une entreprise d’un jour dans un domaine d’activités choyé par l’enfant. Des promenades de chiens aux petits gâteaux en passant par les stands de limonades ont été la raison d’être de milliers de petites entreprises d’un jour et de leurs jeunes entrepreneurs. Un registre de toutes les entreprises ouvertes était présenté sur le site web de la journée, quoi de mieux pour pouvoir planifier une tournée des petits commerces de notre voisinage !

L’organisation est constituée selon la loi sur les compagnies du Québec en tant qu’Organisme à but non lucratif. Celle-ci a comme mission d’intéresser les enfants à l’entrepreneuriat. Il sera donc possible de revoir ces jeunes au travail lors de la prochaine édition de La grande journée des petits entrepreneurs en juin 2016 !

Que répondre maintenant à ceux qui me questionnent sur les apprentissages que la décision de me lancer en affaires m’a permis de faire ?

Ceux-ci sont effectivement très nombreux ! Que les apprentissages soit en lien avec le sens de l’organisation, de la communication, de la confiance en soi, le sens des responsabilités, etc. il y a quelques dizaines d’enfants de La Sarre et les environs qui ont ouvert leur petite entreprise d’une journée en juin dernier et ont pu offrir leurs cours de soccer, vendre des cabanes d’oiseaux, des sucreries et bien d’autres produits et services.

Je suis convaincu que tous ces enfants vont sortir grandis de cette belle petite aventure et que des impacts positifs en lien avec l’apprentissage fait lors de cette expérience pourront accompagner ces jeunes en leur fournissant un petit coffre à outils pour le début de leur parcours.

Il est maintenant le temps d’accompagner et d’encourager les jeunes de notre entourage dans leurs projets de petites entreprises, tout en leur partageant notre savoir !

Mots-clé dans l'article
, ,
Autres articles de Alexandre Julien
Une voie pour nos jeunes de la région?
Que le goût de se lancer en affaires soit inné ou bien...
Lire cet article