Une nouvelle enseignante: Virginie Ouellet

Nous avons le plaisir de vous présenter Virginie Ouellet qui est la nouvelle enseignante en éducation physique pour l’école Boréale, pavillon de Clermont et de Normétal. Elle a 24 ans et est originaire de Macamic.

Diplômée de l’Université de Trois-Rivières, son choix de carrière vient d’une passion.

J’ai toujours aimé les sports et je voulais aider les gens à être actifs et en bonne santé. Donc après avoir été voir la conseillère en orientation au cégep j’en suis venue à la conclusion que je devais m’inscrire au programme d’éducation physique à l’Université. Ce n’est que quelques semaines avant la fin des inscriptions que j’ai décidé dans quel programme je voulais m’inscrire et je ne regrette pas du tout mon choix. J’adore mon métier.

Le travail d’un enseignant en éducation physique est loin de se résumer à jouer avec les enfants, dans un gymnase! Chaque jour, Virginie doit planifier et réviser ses cours, préparer le plateau (matériel dans le gymnase) et ajuster ses cours pour travailler les faiblesses. Il s’agit d’un enseignement très varié, elle a des groupes de maternelle au secondaire.

Le défi particulier d’enseigner en milieu rural, pour un enseignant spécialiste, c’est de couvrir plusieurs pavillons. Dans le cas de Virginie, elle enseigne à Clermont et à Normétal.

Au-delà des contraintes, c’est le plaisir de rendre les jeunes plus actifs qui la mène à se dépasser.

J’aime travailler avec les jeunes. Les aider à être actifs et à découvrir de nouvelles activités physiques. Transmettre des connaissances et les aider à adopter et maintenir un mode de vie sain.

Des dizaines de jeunes la questionnent sur son travail et sur le moyen d’y arriver. Il faut savoir qu’un enseignant d’éducation physique complète une formation académique aussi complète qu’un enseignant titulaire ou qu’un enseignant du secondaire. Aussi, ces enseignants doivent satisfaire aux examens normalisés en français (écrit). Au-delà des impressions de la société, les exigences sont très élevées.

Virginie encourage pourtant les jeunes passionnés à se lancer.

C’est un très beau métier, s’il t’intéresse fonce et vient nous aider à faire prendre conscience aux jeunes de l’importance d’adopter un mode de vie sain et actif.

Bienvenue à Clermont, Virginie! Merci pour cette belle entrevue! //

More from Gabrielle Ten-Have

Défi 100 milles 2019

Encore cette année, les clermontains et clermontaines sont bien représentés au défi...
Read More