La pêche blanche: une expérience à vivre!

Poisson pêché sur la glace

J’adore passer une journée entière sur un lac avec ma famille, autant en été qu’en hiver. Malheureusement, on n’en profite jamais assez à mon goût! Il y a quelques années, nous, moi et mon conjoint, avions acheté une cabane à pêche avec l’équipement nécessaire pour retirer de l’eau, un repas digne des rois! Nous trouvions le concept idéal afin de passer d’agréables moments en famille, pour jouer dehors et créer des doux souvenirs.

Effectivement, en écrivant cet article, je me remémore ma Rosalie avec sa petite poussette rose trimballant de peine et de misère sa poupée dans la neige accumulée autour de la cabane. De voir mes gars essayer de faire verser l’autre en trois-skis, promener par leur grande soeur. De faire un concours de châteaux de neige, aussitôt détruit par le chien d’oncle Daniel! Mais de voir la fierté dans les yeux de mes petits trésors lorsqu’ils ont sorti leur premier poisson de l’eau, ça comble de bonheur le cœur d’une maman!

« Excellente sortie en famille pour la semaine de relâche qui arrive à grand pas! Passer la journée au grand air, rien de plus bénéfique!»

Qui de plus est, cette année, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a annoncé que la pêche hivernale pourra être exercée sans permis pour les résidents du Québec, du 1er décembre 2017 au 31 mars 2018 dans les zones de pêche 1 à 16, 18 à 21 et 25 à 29. L’Abitibi-Ouest se situe dans la zone 13 ouest. Cette mesure exceptionnelle a pour but de stimuler l’intérêt de la population pour la pêche blanche et de valoriser la pratique de ce sport en tant qu’activité de plein air accessible et conviviale. Ces journées de pêche sans permis, légales uniquement dans les eaux où la pêche hivernale est autorisée, devront s’effectuer dans le respect de la réglementation en vigueur. Vous trouverez toutes les informations sur le site: http://peche.faune.gouv.qc.ca.

Règles de la zone 13 Ouest

Règles de la zone 13 Ouest

Origine du sport

Selon Wikipédia, l’origine de la pêche blanche proviendrait vraisemblablement des Amérindiens, plus particulièrement des Algonquins. Paul Le Jeune (jésuite et missionnaire français) décrit que le 27 janvier 1635, un Algonquin vint voir les quelques

habitants de la nouvelle habitation de Trois-Rivières et amena un des colons français à la pêche sur glace à environ 25 000 pas du poste de
Trois-Rivières. Depuis, la pêche sur glace est de plus en plus populaire au Québec.

Enfants pêchant sur un lac glacé

Les indispensables

Nous sommes chanceux en Abitibi, car on ne manque pas de lacs sur notre territoire. Une fois le lac choisi, il ne vous manque plus qu’un tarière à glace, une louche pour vider les trous, des brimbales, des hameçons et appâts, une paire de pinces, une chaudière, des chaises de camping, un thermos de chocolat chaud et surtout n’oubliez pas votre crème solaire. Et oui, avec le reflet du soleil sur la neige, gare au « coup de soleil » au visage, imaginez-vous avec une tuque jusqu’aux sourcils, des lunettes fumées et un foulard au menton, vous serez beau à votre retour au travail !!!

Si vous ne désirez pas vous procurer toute cette artillerie, trouvez-vous un ami ou de la famille déjà équipée. Il existe aussi plusieurs pourvoiries en Abitibi-Témiscamingue qui louent ces articles avec des emplacements déjà prêts à vous recevoir. Surveillez les tournois de pêche blanche sur nos lacs abitibiens.

Préparation et installation

Cabanes de pêche sur un lac glacé

Tout d’abord, avant d’installer les cabanes, il faut sonder la glace afin de déterminer si l’épaisseur est sécuritaire pour porter le poids des pêcheurs, des cabanes et des équipements. On traîne la cabane à l’aide de motoneiges sur les glaces du lac. Les cabanes sont équipées d’un petit poêle à bois et d’une table (petit truc: apporter des crayons et des livres à colorier) pour vous réchauffer et manger à l’abri. Une fois les trous percés, on utilise une louche afin d’enlever les débris de glace obstruant l’ouverture. Par la suite, on installe une brimbale à chaque trou. Il ne reste plus qu’à attendre que le poisson morde. Il faut régulièrement faire une tournée des trous afin de les déglacer, au même moment secouez vos lignes, ça excite le poisson et augmente vos chances de le faire mordre à l’hameçon. La pêche à la brimbale ne nécessitant pas vraiment une participation active, profitez-en pour déguster de la tire d’érable sur la neige, construire des châteaux ou réaliser une bataille de boules de neige avec les enfants. Cependant, n’oubliez pas que chaque brimballe doit rester sous surveillance. Lorsque vous devez vous absenter du lieu de pêche, vous devez retirer les lignes de l’eau.

Seul ou en agréable compagnie, vous passerez un moment des plus extraordinaires, remplit d’anecdotes et de merveilleuses images en mémoire. //

 

Written By
More from Cathy Gauthier

Biscuits en pot

Ingrédients Préparation Dans le fond d’un pot à conserves d’une contenance de...
Read More