La carte postale

La carte postale

8 Appréciation générale
8

RÉSUMÉ | L’histoire débute en Australie, Mélissa accourt au chevet de son père mourant qui lui demande une faveur, retrouver ses origines, à partir d’une simple carte postale. Seul indice pour accomplir cette mission: « Maman rentrera bientôt ». Trois mots écrits qui déclencheront un
raz-de-marée de découvertes plus inattendues les unes que les autres. Au chapitre, notons que ses grands-parents sont, en fait, les parents adoptifs de son père. Mélissa entreprend donc de creuser l’histoire inédite de son père. Qui sont ses géniteurs? Où sont-ils? Que font-ils? Qu’est-ce qui a motivé leurs décisions? Tant de questions sans réponse, mais avec sa détermination, Mélissa percera le mystère entourant sa famille biologique.

INTÉRESSANT | Un récit qui nous fait voyager beaucoup dans le monde: de l’Écosse, à l’Égypte, au Caire pour revenir à l’Angleterre où résonnent les premiers échos de la Seconde Guerre Mondiale puis, l’Australie. Les protagonistes de cette histoire sont fictifs, mais inspirés de la vie d’Eileen Vearne, agent spécial du SOE section française et des récits de son évasion du camp de concentration allemand.

DÉCEVANT | Rien de particulier!

APPRÉCIATION GLOBALE | J’ai bien aimé ce roman. Un récit captivant qui a l’avantage très intéressant de nous faire parcourir des milliers de kilomètres dans le confort de notre salon! Le titre est bien choisi, puisque la carte postale est le symbole qui accompagne notre lecture, notre voyage… //

Autres articles de Pierrette Dessureault

Le sentier des Roquemont: La trilogie

| TOMES | Les racines Le passage de flambeau Le dilemme RÉSUMÉ...
Lire cet article