Motoneiges et orignaux

L’hiver est bien commencé et nos sentiers de motoneige sont très beaux! À Clermont, comme ailleurs, il est possible d’observer des traces ou même de rencontrer des orignaux dans les sentiers.

L’agent Maxime Bisson fait le point dans une entrevue à la radio CIHO.FM Charlevoix :

Les orignaux ne sont pas fous et ils utilisent les moyens les plus simples pour se déplacer, notamment les sentiers de motoneige.

Lorsqu’un orignal ne peut s’enfuir dans le bois à cause des trop grandes quantités de neige, la pire chose à faire est de le poursuivre.

On se retrouve dans l’habitat de cet animal-là. Il faut le respecter. On doit arrêter la motoneige, et si l’animal ne quitte pas la piste, il vaut mieux rebrousser chemin. C’est aussi une question de sécurité, car l’animal peut vous charger si on s’approche trop près.

Le ministère des forêts, de la faune et des parcs indique les recommandations suivantes sur son site Internet :

  • En présence d’orignaux et surtout pendant les périodes à haut risque (rut et mise bas), n’approchez pas des orignaux et laissez toujours une distance sécuritaire (>30m) entre vous et lui.
  • En présence d’orignaux, il est aussi recommandé d’éloigner les chiens.
  • Si vous rencontrez un orignal, restez calme et laissez-lui un passage pour qu’il puisse s’enfuir.
  • En hiver, il peut arriver de rencontrer un orignal sur un sentier de motoneige ou de ski de randonnée. Sur le sentier, le fond de neige est dur. L’orignal s’y sent alors en sécurité puisqu’il y est plus facile de se déplacer. Si vous en rencontrez un, restez hors de sa vue et laissez-lui plusieurs minutes pour s’éloigner.

Un contrevenant à la loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune, pris sur le fait ou par vidéo, s’expose à des poursuites judiciaires et à des amendes allant jusqu’à 2 000 $.

Rappelons l’aventure de David Coulombe et d’Alexandre Ouellet-Gauthier, de Lebel-sur-Quévillon, qui était devenue virale en mai 2015 après avoir été diffusée d’abord sur Facebook et, par la suite, sur le site du Journal de Montréal. Les deux contrevenants avaient écopé d’une amende salée (1 825 $) en plus de la révocation de leur permis de chasse, après avoir été accusés d’avoir poursuivi une femelle orignal dans un sentier de motoneige. //

Autres articles de Gabrielle Ten-Have

Alexandre Latreille chez les Forestiers

Cette année, parmi les 18 joueurs et 2 gardiens de but sélectionnés...
Lire cet article