Hymne à la légèreté

Avec la nouvelle année qui s’est pointé le bout du nez, l’heure est au bilan. Chacun y va d’une récapitulation des douze derniers mois, à analyser les bons coups comme les moins bons, à se remémorer les événements heureux et les plus tristes… Des rencontres, des opportunités, des doutes, des réalisations, c’est tout ça qui constitue une année entière!

Et c’est là qu’on se souhaite de belles choses, allant de la santé au bonheur, passant par la prospérité, l’amour et tout le tra-la-la. On espère tant ce qu’on n’a pas, mais on n’apprécie pas ce que l’on a. Pourquoi l’être humain se concentre pratiquement toujours sur l’envie d’avoir autre chose? Le plus beau des acquis que l’on a est, en fait, nous-même, mais on l’oublie souvent. On investit régulièrement pour l’achat de matériel, de cosmétiques, d’électroniques, pourtant quand va-t-on commencer à investir en nous? Quand l’humain va-t-il croire en lui?

Je crois sincèrement qu’une des plus belles choses que l’on peut ressentir est la légèreté. L’expression « être léger comme une plume », ce n’est pas ça se sentir bien? La société d’aujourd’hui est devenue lourde et complexe. Tout paraît si compliqué, l’amour, le travail et même la sexualité qui est pourtant si simple. Peut-être que si chacun de nous revenait aux vraies choses, à la base, le monde ne s’en porterait que mieux. Peut-être que l’humain pourrait contempler toute la splendeur de la vie avec ce grain de légèreté.

Et quand je parle de légèreté, je ne fais pas référence ici à l’insouciance. Dans ce contexte-ci, prendre la vie avec légèreté est plutôt synonyme de prendre la vie avec un grain de sel. Il s’agit de ne pas se prendre trop au sérieux et reconnecter avec le mot s’amuser. Il faut retrouver notre cœur d’enfant et arrêter de penser à demain, à ce qui s’en vient. Bref, c’est être dans le moment présent et non pas dans le passé ou l’avenir. Pourquoi se plait-on à se casser la tête? Parce que oui, parfois, on dirait que l’être humain aime se compliquer la vie. Vive le monde à l’envers!

Je me souviens quand j’étais enfant, je ne pensais qu’à jouer, qu’à passer des bons moments avec ma famille et mes amis, qu’à rire et m’amuser. C’est évident que plus on grandit, plus on a de responsabilités. Par contre, le mot responsabilité ne rime pas nécessairement avec contrainte et absence de liberté. Un adulte a aussi le droit de s’amuser et de voir la vie avec ses yeux d’enfant. La vie est courte et le temps passe si vite. Pourquoi donc s’ajouter davantage de stress et d’avoir à courir dans tous les sens ?

Pensez-y comme il faut : prendre la vie à la légère, c’est se simplifier notre quotidien et c’est faire les choses avec un bonheur infini ! Alors j’offre de la légèreté à tout le monde, c’est gratuit en plus ! //

More from Jacinthe Bélanger

Lâcher prise

C’est vrai qu’on entend souvent les mots lâcher prise, mais qu’est-ce que...
Read More