Petit guide de la diversité 101: les fêtes

Halloween vient de passer et bientôt ce sera Noël. Ces fêtes font partie de nos traditions depuis de nombreuses années. Je me rappelle qu’étant plus jeune, en écoutant des films américains, une fête revenait souvent, celle de Thanksgiving. Très populaire aux États-Unis, nous avons chez nous l’Action de grâce, qui est toutefois célébrée plus tôt. En vieillissant, j’ai compris que toutes les personnes ne célébraient pas les mêmes fêtes et parfois, pas au même moment.

Lors de mes études en tourisme, j’ai pu découvrir de nombreuses traditions qui caractérisent les différentes cultures de par le monde. Que l’on parle du Nouvel an chinois, du Ramadhan ou de Pâques, chacune de ces fêtes exprime un événement, historique ou actuel, d’origine religieuse ou non. Lors de celles-ci, différents vêtements ou costumes sont d’usage et les bons plats sont à l’honneur.

Il est vrai de dire que certaines fêtes sont plus célébrées que d’autres et qu’avec le temps, la nature même de quelques-unes a changé. Au fil du temps, certaines traditions fortement ancrées restent tout de même présentes. Il est intéressant de les découvrir et d’en apprendre davantage sur celles-ci ainsi que les nombreuses histoires et légendes qui les entourent. Avec de l’ouverture et de la curiosité, on apprend des choses extraordinaires.

Au Pérou, vers la fin d’octobre, le peuple célèbre le Seigneur des Miracles, fête religieuse très importante. Vêtus de violet, les fidèles déambulent en procession dans les rues de Lima, dont l’origine remonte à la colonie, lorsqu’un esclave emmené d’Angola avait dessiné un Christ noir sur le mur d’une maison. Ineffaçable depuis, l’image du Christ est maintenant l’une des plus vénérée de Lima.

En Chine, lors d’une visite dans une famille, il est bien mal vu d’offrir en cadeaux des fleurs, une montre, des couteaux et du savon.

Au Pays de Galles, en Angleterre, lors du Nouvel An, les habitants ont coutume d’ouvrir la porte de derrière au premier coup de minuit afin de libérer l’année passée et de la refermer pour garder la chance à l’intérieur. Au dernier coup de minuit, c’est la porte de devant qui est ouverte afin de faire entrer la nouvelle année.

Ces traditions ne sont que quelques-unes parmi tant d’autres. Pour en apprendre davantage, différents livres et magazines traitent du sujet. Il y a aussi Internet qui permet d’en apprendre rapidement et facilement sur presque toutes les traditions. Une autre façon agréable de les découvrir est de visiter le Festival des traditions du monde de Sherbrooke en août prochain.

Et vous, comment les découvrez-vous?

Tags from the story
, , ,
More from Marie-Pier Bournival
Petit guide de la diversité 101: la famille
Le mois dernier, en introduction, je vous avais décrit ce que représentait...
Read More